Le sentier de l'étrange à Ellezelles
Le Sentier de l'Etrange à Ellezelles, en plein coeur du Parc Naturel du Pays des Collines © Jan D'Hondt

Les parcs naturels en Hainaut

En Wallonie, la reconnaissance de parc naturel date d’il y a 50 ans, ils sont au nombre de 12 et nous en avons 3 en Province de Hainaut : le Pays des Collines, les plaines de l’Escaut et les Hauts pays. Découvrons-les ensemble ! 

Un parc naturel, késako ?

Les Parcs naturels wallons se veulent être un modèle de développement entre l’homme et la nature sur des territoires qui ne se bornent pas aux limites communales. C’est dans l’Est de la Belgique, autour de la Réserve naturelle des Hautes Fagnes, qu’en premier est apparu le désir de développer harmonieusement le territoire grâce à la création d’un Parc naturel. Poussé par le modèle français des Parcs naturels régionaux français, initié par un décret du Général De Gaulle dès 1967, l’idée est de gérer durablement un territoire en prenant le pari que l’homme peut développer ses activités en préservant une flore et une faune variées et souvent précieuses, en prenant en compte la qualité de son cadre de vie et en gérant durablement ses ressources. Les Parcs naturels s’inscrivent logiquement dans une démarche de développement durable.

Découvrons maintenant les 3 Parc Naturels de notre belle province ! 

Le Parc Naturel du Pays des Collines

Constitué par les communes d’Ellezelles, de Flobecq, de Frasnes-lez-Anvaing, de Mont-de-l’Enclus et par une partie de la commune d’Ath (les villages de Mainvault, Houtaing et Ostiches), le Pays des Collines est un territoire imprégné d’une forte identité.
D’un passé riche, cette région bénéficie d’une géomorphologie propre lui donnant toute sa spécificité. Blottie au nord du Hainaut, jouxtant la région flamande, celle-ci se détache entre les vastes plaines du sud de Bruxelles et de l’est du Tournaisis.
On y retrouve de nombreux sentiers de ballades, c’est d’ailleurs dans cette région que l’on retrouve les premiers points nœuds pédestres de notre province.
Les produits de terroir y sont nombreux avec entre autre des brasseries comme la brasseries des Légendes, la Frasnoise et récemment la Kluiz.
Dans la région de nombreux restaurants de qualité ont vu le jour avec même un 2 étoiles: le Château du Mylord.
Le folklore n’est pas en reste non plus avec entre autre le Sabbat des sorcières, la Ducasse d’Ath, ou la fête de saint Antoine à Flobecq.
Une région à découvrir au plus vite.

L'Asinerie du Pays des Collines. © Coralie Cardon
L'Asinerie du Pays des Collines. © Coralie Cardon

Le Parc Naturel des Plaines de l’Escaut

Le parc naturel des Plaines de l’Escaut ou PNPE, officialisé en juin 1996 est le pendant belge du Parc naturel régional français Scarpe-Escaut, le premier des PNR institué en France et le plus urbanisé. Ces deux parcs forment le Parc naturel transfrontalier du Hainaut.
Le Parc naturel des Plaines de l’Escaut étend ses 46.500 ha sur sept communes : d’ouest en est, Tournai, Rumes, Brunehaut, Antoing, Péruwelz, Belœil et Bernissart.
La nature encore préservée est traversée par 500 km de sentiers balisés. Les pépinières, l’observation des oiseaux, l’architecture rurale caractéristique et les balades le long de l’Escaut sont autant d’attraits pour les randonneurs !
Dans les réserves naturelles on peut parler des marais d’Harchies, véritable pépite de notre province.

Parc Naturel des Plaines de l'Escaut
Le Promenoir des Cimes, situé dans la Forêt de Bons Secours, en plein coeur du Parc Naturel des Plaines de l'Escaut. © Visit Wapi - Serge Brison

Le Parc Naturel des Hauts Pays

Le Parc naturel des Hauts-Pays est situé le long de la frontière franco-belge, dans la province du Hainaut, à proximité de Mons (ville élue capitale européenne de la Culture pour 2015). Il occupe une partie de la zone de partage des eaux qui sépare les deux principaux bassins hydrographiques du pays : l’Escaut, via la Haine et la Meuse, via la Sambre dans son parcours français. Le Parc naturel s’étend sur 6 communes (Honnelles, Dour, Quiévrain, Colfontaine, Frameries et Quévy) et possède également un intérêt biologique remarquable. Pour preuve, 11,5% de son territoire (soit 1.840 hectares) sont classés Natura 2000.
Il compte aussi sur son territoire l’un des plus beaux village de Wallonie avec Montignies sur Roc. Retrouvez également sur le territoire une brasserie artisanale renommée : L’abbaye des Rocs.
De nombreuses légendes aussi circulent dans la région comme par exemple celle de Marie Boulette à Colfontaine.
Il y a un peu plus d’un siècle, Marie Mahieu, une jeune dame très généreuse en sa maison, actuellement la taverne Marie Boulette, fabriquait des boulettes de fromages qu’elle laissait pendre à la cave afin qu’elles sèchent pour ensuite les offrir à ses visiteurs. Très vite la nouvelle se répand et sa renommée est faite. Marie Mahieu reçoit de plus en plus de visiteurs, certains de la classe ouvrière d’autres de la classe bourgeoise et Marie Mahieu deviendra « Marie Boulette ».

Cette appellation désignera plus tard la taverne Marie Boulette, ancienne maison de Marie Mahieu.

Ne pas confondre avec les boulettes de Dame Alvina (Wasmes) laquelle va préparer des boulettes empoisonnées qu’elle donnera à son mari dans le but de l’éliminer afin de vivre avec son amant.

Cependant, la superposition de plusieurs récits concernant la taverne Marie Boulette et les boulettes empoissonnées fait écran à l’histoire vraie et c’est de cette façon que naît une légende …

Vue bucolique de Montignies-Sur-Roc, village situé dans le Parc Naturel des Hauts Pays. ©Ghislaine Audin
Vue bucolique de Montignies-Sur-Roc, village situé dans le Parc Naturel des Hauts Pays. ©Ghislaine Audin