fbpx
Le Bois du Cazier
Le site du Bois du Cazier. © Isabelle Harsin

Le Bois du Cazier : Pour ne jamais oublier

Site minier majeur de Wallonie reconnu au Patrimoine Mondial de l’Unesco, le Bois du Cazier fut le lieu de la catastrophe de Marcinelle, où 262 Gueules Noires périrent. Cet accident fut l’illustration de la condition des immigrés en Wallonie, plus particulièrement les Italiens. Aujourd’hui, le Bois du Cazier est un lieu mémoriel incontournable du Pays Noir et de Wallonie.

Une catastrophe majeure

Le 8 août 1956 à 8h10, un incendie se déclare dans la mine du Bois du Cazier, où 275 hommes étaient descendus pour travailler. Cet incendie ravagea la mine, et laissa les familles de ces mineurs sans nouvelles. Celles-ci, des jours durant, s’accrochent aux grillages du charbonnages pendant les opérations de sauvetage en espérant une issue favorable. Le 23 août, le verdict tombe et est sans appel : la catastrophe du Bois du Cazier aura causé la mort de 262 personnes. 

Le Bois du Cazier, symbole de l’immigration italienne

Sur les 262 victimes, on déplore la mort d’hommes de 12 nationalités différentes. Mais cette catastrophe mit en lumière plus particulièrement les Italiens, qui périrent au nombre de 190. Cela mit en lumière leurs conditions de travail difficile, mais aussi leurs conditions de vie, eux qui ont quitté leur famille en Italie pour s’installer en Belgique, entassés dans des baraquements en tôle. Le courage de ces Gueules Noires a contribué à faire de Charleroi et du Hainaut en général une terre prospère.

 

Le Bois du Cazier, site majeur de Charleroi et de Wallonie

Ouvert au public en 2002 en tant que Musée, attraction touristique et lieu de mémoire, le Bois du Cazier est reconnu au Patrimoine Mondial de l’Unesco en 2012. On y retrouve un parcours retraçant le passé industriel de la Wallonie, de la mine au verre en passant par le fer. Il accueille plus de 60 000 personnes par an et rend hommage quotidiennement aux travailleurs tragiquement disparus, mais aussi aux travailleurs du monde entier. Pour ne jamais oublier.