La Ducasse de Mons

doudou combat
Le combat, dit « Lumeçon » – © WBT-Ricardo de la Riva

La Ducasse de Mons, plus communément appelée le Doudou !

Le Car d’Or vient de remonter la rampe pavée de la Collégiale Sainte-Waudru, aidé par une foule en liesse. La bonne ville de Mons connaîtra une nouvelle année de prospérité ! Ce rendez-vous populaire, ayant lieu le dimanche de la Trinité, ravira petits et grands qui adoreront se plonger dans cet univers fantastique.  La Ducasse de Mons est aussi un rendez-vous des amateurs de fête et de musique !

Les moments forts d’une ville en fête !

La Descente de la châsse de sainte Waudru, fondatrice de la cité. Elle fait l’objet d’une émouvante cérémonie, le samedi soir, dans la collégiale qui porte son nom. A travers cette séance solennelle, le Doyen confie au Bourgmestre les reliques de la sainte afin de les processionner le lendemain dans les rues de la ville. Cette tradition est scellée par l’air du Doudou entonné avec ferveur par toute l’assistance. Cet air sera scandé tout au long des festivités.

– La Procession. Le dimanche matin, la châsse est posée sur un char d’apparat, le Car d’Or. C’est le coup d’envoi d’une journée chargée d’émotions et de joies. Quelque mille cinq cents participants, répartis en une soixantaine de groupes, défilent en costumes d’époque. Ils reconstituent les confréries et les corporations qui, depuis le Moyen Age, ont fait la richesse et la puissance de la capitale hainuyère. Attelé de six robustes chevaux de trait, le Car d’Or attirera tous les regards au cours de son périple dans la cité.

– La Montée du Car d’Or. A la fin du parcours de la Procession, le public se rassemble massivement derrière le Car d’Or. Dans l’enthousiasme général, des milliers de mains hissent alors l’attelage au sommet du raidillon pavé qui longe la Collégiale. L’enjeu est d’importance : la légende dit que le Car d’Or doit gravir d’un seul élan la rampe pour éviter le malheur à la ville. La Montée ne dure qu’une vingtaine de secondes. Elle est à ce point intense qu’elle se ponctue dans une vibrante clameur du public.

– Le Combat appelé  » Lumeçon « . Les reliques de sainte Waudru ont à peine regagné la collégiale que, déjà, saint Georges se prépare à affronter le Dragon. Il est accompagné des personnages du Lumeçon : Diables et Chins-Chins, Hommes blancs et Hommes de Feuilles, Pompiers, Policiers en casques blancs ou bleus. Il est environ 12h30. Les acteurs du Combat entament alors la descente triomphante de la collégiale vers la Grand-Place (appelée la  » descente de la rue des Clercs « ). Face à l’Hôtel de Ville, des milliers de personnes se sont déjà amassées. Elles sont avides d’arracher le crin porte-bonheur qui termine la queue  » d’el biète « , le Dragon. Arrivé au cœur de la Place, saint Georges, entouré des personnages du jeu, combat le Dragon (d’abord à la lance et au sabre ; finalement au pistolet). Ce sera une demi-heure d’intense exaltation rythmée par le son frénétique du  » Doudou « . Le Dragon est enfin terrassé par saint Georges d’un dernier coup de pistolet. L’ensemble des personnages du Lumeçon rentre dans la cour de l’Hôtel de Ville. La foule enthousiaste, quant à elle, scande  » Et les Montois ne périront pas ! « .

Le destin de la cité est pérennisé. La fête peut continuer.


© WBT - Anibal Trejo combat© WBT - Anibal Trejo combat
© WBT - Anibal Trejo© WBT - Anibal Trejo
Intérieur St Waudru doudouIntérieur St Waudru doudou

Infos pratiques




Le Carnaval de Binche : l’un des plus importants au monde !

Carnaval de Binche
Les Gilles du Carnaval de Binche. © Wu Wei XInhua

Le Carnaval de Binche : l’un des plus importants au monde !

Reconnu depuis 2003 comme Patrimoine Oral et Immatériel de l’Humanité par l’Unesco, le Carnaval de Binche est un trésor inestimable de la Province de Hainaut et de toute la Belgique en Général. Retour sur un événement social, humain et culturel hors du commun.

Une ville rythmée par son Carnaval

Ce folklore, reconnu à l’Unesco, est issu d’une longue tradition orale. Il est un véritable rite où chaque participant a la sensation d’être unique. En effet, pour les Binchois, fiers de leur ville et de leur carnaval mondialement reconnu, « Il n’y a qu’un Binche au monde  » ! 

Si vous vous rendez à Binche, vous vous rendrez compte que durant plusieurs mois, la population et la Ville prépare son carnaval qui a lieu chaque mardi gras. Une véritable communion entre chaque Binchois, qui constitue sans le moindre doute l’événement le plus important de cette charmante cité médiévale.

Un des plus anciens carnavals de Belgique

Ce type de carnaval a lieu partout dans la région du Centre, et notamment à la Louvière avec son Laetare, l’autre grand carnaval de la région. Mais c’est à Binche qu’il est le plus traditionnel et le plus ancestral (et le seul, d’ailleurs, à être reconnu à l’Unesco). Il est aussi l’un des plus anciens carnavals de Belgique ! Les premières traces écrites décrivant cet événement folkloriques remontent en effet à 1394 ! 

Le Carnaval … et le pré-carnaval ! 

Les festivités du Carnaval de Binche,  à l’instar des autres carnavals de la Région du Centre, se déroulent en deux parties : bien sur, le carnaval proprement dit, mais aussi l’avant-carnaval, qu’on appelle le temps des « soumonces » : eh oui, on fait déjà la fête les 4 dimanches avant le carnaval à Binche, au rythme des tambours ! 

Lors du mardi gras, les personnages principaux sont les Gilles, qui dansent au rythme des 26 chants traditionnels du carnaval. Ces airs sont joués par une batterie. Celle-ci est composée de cuivres, de tambours et d’une grosse caisse. En plus de danser, les Gilles bombardent les spectateurs …d’oranges sanguines ! 

Le mardi gras est immanquable à Binche : on retrouve chaque année pas loin de 500 000 personnes ! 

Serez-vous dans la cité des Gilles lors de la prochaine édition ?


Carnaval de BincheCarnaval de Binche
Carnaval de BincheCarnaval de Binche
Carnaval de BincheCarnaval de Binche

Infos pratiques




Marche Sainte Rolende à Gerpinnes : La légendaire Sainte, reconnue à l’Unesco !

Sainte Rolende
Le pélerinage de la Châsse Sainte Rolende. © C. Vandercam

La Sainte Rolende de Gerpinnes : la légendaire Rolende à l’Unesco !

Avec ses plus de 3000 marcheurs vibrant au rythme des tambours et des fanfares, la Sainte Rolende est l’une des plus importantes marches de l’Entre-Sambre et Meuse, et incontournable pour tous les Gerpinnois et amoureux du folklore et des traditions ancestrales.  Petit tour d’horizon au Pays de Rolende.

La légendaire Rolende

Cette marche folklorique tire son origine de la Sainteté de Rolende, la sainte patronne de la Commune de Gerpinnes : en 774, celle qui était la fille du Roi de Gaule fut promise au fils du Roi d’Ecosse. Mais Rolende, refusant ce pacte, s’enfuit du palais royal pour errer de village en village dans l’entité. Elle finit son périple à Villers Poterie, où elle mourut d’épuisement. Sa dépouille fut ensuite ramenée à l’église de Gerpinnes et fut sanctifiée au XIIème siècle suite à une multitude de miracles accomplis. Depuis lors, les fidèles et marcheurs reproduisent le parcours de la Sainte avant son décès en guise de demande de protection de l’entité. Cette tradition chère au coeur des Gerpinnois est donc, au départ, d’origine religieuse. Mais, sous l’influence napoléonienne, ce folklore a evolué pour en arriver aux marches folkloriques actuelles. Voilà  l’origine de cette marche reconnue à l’Unesco ! 

Chacun dans son village avant l’apothéose à Gerpinnes-Centre

Vêtus de leur costume de l’époque napoléonienne et marchant au rythme des tambours et des fanfares, les marcheurs et leurs compagnies débutent chacun dans leur village respectif le dimanche de Pentecôte. Le pèlerinage de la Châsse Sainte Rolende débute quant à lui durant la nuit du dimanche au lundi à 3 heures du matin à Gerpinnes. Le premier village à recevoir la Châsse est Hymiée, et la Châsse passe de village en village, selon le même parcours que Rolende, et ce jusqu’à Villers Poterie, le lundi après-midi. 

Ensuite, toutes les compagnies de tous les villages se rassemblent à Gerpinnes-Centre le lundi vers 18 heures pour une magnifique procession en plein coeur du Village, composée de plus de 3000 marcheurs ! 

Un lundi de Pentecôte en apothéose à la hauteur d’un folklore magnifique et aimé de tous les Gerpinnois ! 

Sainte RolendeSainte Rolende
Marche Sainte rolendeMarche Sainte rolende
Sainte Rolende GerpinnesSainte Rolende Gerpinnes

Infos pratiques




Saint Roch de Thuin, 4 siècles de folklore !

Saint Roch de Thuin
La Saint Roch de Thuin. © Kim Foucart

La Saint Roch de Thuin : symbole d’une ville vibrant au rythme des tambours !

Chaque année, la marche de la Saint Roch de Thuin débute le 3 ème dimanche de mai. La Saint Roch fait partie des marches militaires folkloriques de l’Entre-Sambre-et-Meuse. Cette festivité prend place pendant trois journées et est un véritable incontournable dans la région et très attendu par tous les habitants de la Cité !

 

Un folklore reconnu à l’Unesco !

On trouve l’origine de la procession de Saint Roch dès le 17 ème siècle, lors d’une épidémie de peste. La confrérie Saint Roch avait pour habitude de chanter une messe en l’honneur de Saint Roch tous les mardis.En 1866, une épidémie de choléra fait rage. Et c’est à ce moment-là que le culte de Saint Roch prendra une part importante dans la ville de Thuin. Et c’est en 1867, que la procession s’installa le troisième dimanche de mai.

En 1868, le curé de la Ville-Basse demanda à l’Administration communale de faire escorter la procession par une marche militaire. Depuis cette date, la procession a continué chaque année.

Le 5 décembre 2012, les Marches de l’Entre-Sambre-et-Meuse sont venues s’ajouter à la liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l’UNESCO.

Aujourd’hui, la marche regroupe 14 sociétés thudiniennes, soit plus de 2.000 marcheurs. Du samedi au lundi, la ville de Thuin s’anime par des milliers de spectateurs venus voir la procession.

Voici le résumé du programme des 3 jours de la Saint Roch de Thuin :

  • Samedi :

À 21h : Tirs des Campes. Il s’agit de tirs d’honneur pour certains évènements. Ensuite, le cortège de la retraite aux flambeaux prend place. Il débute par la place du Chapitre et se termine au monument « Au Marcheur ».

  • Dimanche :

Dès 9h30 a lieu un hommage à la Chapelle Saint-Roch. S’ensuit la descente solennelle de la statue Saint Roch au départ de l’église Notre-Dame d’el Vaulx. La marche va ensuite prendre son cours dans les rues de Thuin pendant toute la journée. Les cloches du beffroi de Thuin sonnent à chaque moment fort du dimanche.

  • Lundi :

Les sociétés se rassemblent tôt de maison en maison. Les marcheurs se rendent ensuite dans l’église Notre-Dame d’el Vaux. À l’intérieur de l’église, une grande messe en l’honneur de Saint Roch est célébrée. La marche se rend ensuite vers la chapelle Saint-Roch. S’ensuit une marche dans la ville de Thuin.

Rendez-vous chaque 3ème week-end de mai pour venir festoyer avec les Thudiniens ! 

Saint Roch ThuinSaint Roch Thuin
St Roch ThuinSt Roch Thuin
Saint Roch ThuinSaint Roch Thuin

Infos pratiques




Ducasse d’Ath, le combat entre David et Goliath !

Ducasse d'Ath
La Ducasse d’Ath. © L.Vanden Eynde

La Ducasse d’Ath, le combat entre David et Goliath !  

La ville d’Ath possède une histoire riche accompagnée d’un folklore que l’on ne retrouve nulle part ailleurs ! Tout au long de l’année, ses 30.000 habitants attendent tous avec impatience la traditionnelle Ducasse !

C’est lors du quatrième week-end d’aout que les géants de plus de 4 mètres de haut sortent dans la ville d’Ath.

Cette fête trouve son origine directement du Moyen-âge. La ville, surnommée la Cité des Géants, fut fondée vers 1160 et c’est en 1399 qu’on trouve la première mention d’une procession.

Le public peut suivre le cortège, composé de chars, de fanfares et de géants. Les habitants vivent la « Ducasse » avec beaucoup d’émotions témoignant ainsi d’un profond attachement à leur folklore.

Après avoir été proclamée « chef-d’œuvre du patrimoine oral et immatériel de l’humanité » en 2005, la ducasse d’Ath a rejoint, en 2008, la liste du patrimoine culturel immatériel de l’humanité par l’UNESCO.

Voici le programme habituel de ces 4 journées de la Ducasse d’Ath.

  • Vendredi :

15h : Le géant « Tirant l’ancien » veille au bon déroulement du tournoi de tir à l’arc.

22h : Le « brûlage des marronnes » de Gouyasse. Suivant une vieille tradition, le futur marié brûle ses pantalons la veille de son mariage.

  • Samedi :

La ducasse démarre à midi, lorsque la Julienne retenti.

15h : Goliath et sa future femme se dirigent vers le « Pont du Gadre » où ils danseront pour la première fois.

Ils vont ensuite prendre place devant l’église où ont lieu les « Vêpres Gouyasse ».

C’est vers 17h devant l’hôtel de ville que le moment fort de la ducasse a lieu. Le silence règne et tout le monde regarde le jeune berger David qui participe au jeu-combat contre le géant Goliath.

La soirée continue sur la Grand Place avec le concert de la Fanfare royale Union de Saint-Martin.

  • Dimanche :

Dès 7h du matin,  La clique des pompiers d’Ath réveille les rues de la ville.

L’après-midi, le cortège traverse la ville.

  • Lundi :

Toute la journée, les géants se promènent dans le centre-ville pour recevoir les remerciements des habitants.

La ville d’Ath est facilement accessible et se trouve à 60 km à l’ouest de Bruxelles, à 65 km à l’est de Lille, à 27 km à l’est de Tournai et à 23 km au nord de Mons.d’un 


Combat DucasseCombat Ducasse
Mariage DucasseMariage Ducasse
Ducasse dimancheDucasse dimanche

Infos pratiques