fbpx
Bois du Luc
Le Châssis à molette du Bois du Luc. © Guy Focant

Le Bois du Luc, l'un des 3 sites miniers Unesco du Hainaut ! 

Inscrit sur la Liste du Patrimoine mondial de l’UNESCO, le site minier du Bois-du-Luc est un témoignage exceptionnel de l’ère industrielle. Exceptionnel de par l’intégrité et l’authenticité de son héritage patrimonial, illustration éloquente de l’impact de l’industrialisation aux niveaux technique, paysager, architectural et social.

 

Le site minier appartient à l’histoire d’une société charbonnière qui se distingue par sa longévité. Née en 1685, elle ferme ses portes en 1973.

C’est en 1846 que s’ouvre la Fosse Saint-Emmanuel dans le lieu-dit du Bois-du-Luc. Celle-ci forme le noyau fondateur d’un complexe industriel et social remarquablement conservé. A la suite des grèves de 1893, les lieux de travail sont protégés par des portes à guillotine qui assurent une fermeture rapide et hermétique en cas de menaces de rébellion. En face des lieux de travail : un remarquable village ouvrier qui comprend une cité et un ensemble d’équipements sociaux, culturels, festifs et religieux bâtis de 1838 à 1923.

Depuis 1983, le premier Ecomusée de Belgique occupe le site minier dans le but de sauvegarder et de valoriser le patrimoine industriel dans ses dimensions tangibles et intangibles.

Le site minier du Bois-du-Luc est un point d’ancrage au sein du réseau international ERIH.

Parcourir le site minier du Bois-du-Luc, c’est découvrir tout un paysage façonné par et pour le travail ; c’est aussi appréhender toutes les facettes de l’aventure industrielle et sociale, à l’origine de nos sociétés.

L’équipe de l’Ecomusée vous invite, au fil d’une agréable balade, à découvrir un exceptionnel village ouvrier où amélioration du bien-être et contrôle social des ouvriers se croisent. Ainsi, les mineurs se logent (cité), se nourrissent (épicerie, boucherie), se soignent (hospice, hôpital), se délassent (salle des fêtes, kiosque, arsenal de loisirs), s’éduquent (écoles, bibliothèque) et prient (église sainte Barbe) dans ce village qui en dit long sur les rapports sociaux. Face à la cité ouvrière s’élève le château du directeur, poste de surveillance idéal sur les lieux de travail et sur la cité. Dans le bureau du directeur, première étape de votre balade, vous pourrez découvrir la préhistoire de la vidéosurveillance !

commodo mattis nunc dictum in leo. ipsum id lectus