Ascenseurs hydrauliques du Canal du Centre historique


7110, Houdeng-Aimeries
Français Ajouter au panier 
En quelques mots
Des douze voies navigables en Hainaut, le Canal du Centre se révèle être celle dont la renommée internationale est la plus impressionnante, particulièrement grâce à ses ouvrages d’art exceptionnels !
La construction de cette voie d’eau réalisée durant la grande période de la Révolution Industrielle, à la fin du XIXe siècle, s’est déroulée en plusieurs étapes. L’objectif était de relier les différents bassins charbonniers du Hainaut à la Flandre et au nord de la France afin de répondre ainsi au grand besoin économique de la région du Centre, celui de la circulation du charbon. Son impact fut considérable et permit d’attirer de nombreuses industries dans la région du Centre.
Mais la réalisation du Canal du Centre ne s’est pas produite sans difficultés. En effet, il s’agissait de pallier une dénivellation de 90 mètres entre les embranchements du Centre à Houdeng, creusés dans la petite vallée de Thiriau et la vallée de la Haine à Mons.
Pour éviter la construction de 17 écluses, les plans de 4 ascenseurs hydrauliques ont été mise au point en 1884. Les travaux ont débuté l’année suivante et en 1888, le Roi Léopold II inaugura l’ascenseur n°1. Il rachète une chute de 15,4 m. Sa structure a été réalisée dans les usines Cockerill de Seraing, selon les plans de l’ingénieur anglais Edwin Clark. Une exposition ludique lui est d’ailleurs consacrée, « La fabuleuse Machine de l’Ingénieur Clark » dans le plus ancien bâtiment du site.
Quant aux ascenseurs n°2 ( Houdeng-Aimeries), n°3 (Bracquegnies) et n°4 (Thieu), ils ont été édifiés 30 ans après l’entrée en fonction du n°1. Malgré les quelques modifications qui leur ont été apportées, essentiellement aux guides, aux presses hydrauliques et à leurs pistons, le principe de fonctionnement demeure le même. Ils rachètent chacun 16,93 mètres de dénivellation.
Des huit ascenseurs à bateaux hydrauliques édifiés dans le monde à la même époque, les quatre monuments industriels du Hainaut, âgés de plus de cent ans, sont les seuls à encore fonctionner avec leur machinerie et leur mécanisme d’origine.
Et même si depuis 2002, l’usage de ces ascenseurs à bateaux est limité à la navigation de plaisance et à l’attrait touristique, ils sont toujours bien présents dans le paysage hennuyer et restent un témoignage exceptionnel des remarquables développements de l’ingénierie hydraulique du XIXe siècle en Europe. Ils se démarqueront toujours comme les plus étonnants des patrimoines hydraulique, industriel et architectural de Belgique.
Toutes ces qualités leur ont d’ailleurs valus d’être classés au Patrimoine mondial par l’UNESCO en 1998.
Photos
Videos
Choisissez Distance
Hide Map